Vie quotidienne

Les stratégies de pêches de l’anglaise à Val de Saône

La pêche est une activité qui nourrit son homme dans un pays comme la France. Comme dans des pays comme le Japon, soit le premier État producteur mondial du poisson, la culture de pêche est devenue industrielle. Alors, la région de Val de Saône, c’est aussi déjà rentré dans le mode vie des populations de cette région. C’est vrai que la technique utilisée ici, est constamment adoptée en Italie. Celle-ci consiste de pêcher à fond, avec des calamars comme esche. Pour réussir cette technique, vous avez besoin d’un matériel simple et classique : des plombs, une canne de pêche à fond, des émerillons et d’hameçons.

Outils d’utilisations

La canne pour une pêche au poser doit être d’environ 3 mètres et doit posséder une puissance de 250 grammes. Si vous êtes courageux, vous pouvez prendre une canne à carpes.

Le moulinet à tambour : il est fixe et très robuste, sans oublier qu’il est facile à utiliser pour chaque débutant par rapport à un moulinet à tambour tournant.

Un monofilament de 60/100 ou la tresse de 40/100. Bref, chaque type de fil a ses avantages et ses inconvénients.

Une plombée pesant de 150 à 250 grammes, selon la puissance du courant. Il faut noter que la forme du plomb et le montage n’ont vraiment aucune influence sur les résultats.

Un bas de ligne en tresse de Kevlar ou de Dyneema avec un solide hameçon à modèle simple.

Les techniques de pêches avec le calamar

En fait, c’est un appât qui est disponible durant toute l’année et il est facile de se le procurer. Vous n’avez pas besoin de grosse préparation, car il suffit d’accrocher l’appât aussi solide que possible sur l’hameçon. Dès lors que vous avez fini par respecter les consignes, vous allez obtenir facilement les résultats en laissant presque 2 à 3 jours dans un seau qui est entreposé dans l’ombre. Quelles que soient les conditions climatiques, cet appât est utilisé pendant toute l’année.

La majorité de poissons mesurent entre 1 mètre et 1,50 m. Parfois, c’est un des plus gros qui mord sur l’hameçon. À ce niveau, vous devez régler votre frein et mettre votre canne en direction de la poupe de la barque. Si le silure à brider est bien loin de vous, utiliser 30 à 40 mètres de fil afin de le laisser se fatiguer tout seul.

Alors, pour mettre hors de l’eau les spécimens de 1,60 m, il est vraiment important de porter un gant, pourtant avec le plus gros, ce n’est vraiment pas indispensable. D’ailleurs, il faut moins de temps pour mettre à la rive un petit silure afin qu’il arrive sur le bateau avec plein d’énergie. Et même, il est parfois compliqué de l’agripper et dès lors qu’il est embarqué, il bouge dans tous les sens au fond du bateau. Personne ne peut le calmer, mais après quelques temps il redevient calme et peut finalement être transporté pour une glacière.